Partagez | 
 

 Petite visite [Pv Edward Coldman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Petite visite [Pv Edward Coldman]   Ven 19 Aoû - 17:57

Depuis que Grand-mère Elisabeth est morte, Grand-père est assez triste et sort un peu moins. Maman a pris l’habitude de passer tous les jours le voir, passant de long moment avec lui et s’occupant de lui. Il m’est arrivé après les cours ou le travail de les rejoindre. J’aime beaucoup mon grand-père, tout comme j’aimais son épouse. Ils m’ont adoptée directement, et m’ont aimée comme mes parents. Je sais que pour eux ce ne fut pas facile, j’étais distante enfant. Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’habituer à ma nouvelle vie et à ma famille nombreuse. Grand-mère Elisabeth m’a apprivoisée à l’aide de cookies au chocolat. C’était elle qui venait me reprendre bien souvent à l’école, elle avait toujours des biscuits faits maison à porter de main. À force de passer du temps avec elle, je me suis habituée à elle et j’ai appris à l’aimer. Comme tous les Coldman j’ai été effondrée de la perdre. Ce n’était pas mon premier deuil, vu que j’ai perdu mes parents biologiques, mais c’était plus douloureux cette fois. Je comprenais ce que signifiait la mort et j’avais beaucoup de souvenirs avec elle. Je l’aimais beaucoup. La tristesse de ma mère ajoutait à la mienne. J’ai eu de la chance d’avoir John pour m’aider à surmonter cela et me consoler. J’ose à peine imaginer la douleur qu’a dû ressentir mon Grand-père. Lui aussi je l’aime beaucoup, il m’a appris à patiner et m’a aidée à m’intégrer à la famille.

Ce matin Maman m’a dit qu’elle ne pouvait pas passer le voir. Alors spontanément, j’ai dit que moi je passerais prendre le thé avec Grand-père. Je suis sure qu’il sera content de me voir. Aussi une fois les cours finis, j’ai remballé assez vite mes affaires. En sortant du bâtiment j’ai salué ma meilleure amie, la seule que j’ai ici à l’école de journalisme où je passe la moitié de mon temps, vu que le reste je fais des stages actifs au journal de mon père. J’ai hésité un moment avant de téléphoner à John pour lui parler un peu. Je sais qu’il doit être occupé ou avec Tam’ mais j’avais envie de le saluer et d’entendre sa voix. La conversation n’a pas été très longue mais très tendre. Une fois cela fait, je me suis dirigée vers le chalet de mon Grand-père. Je n’ai pas été rapide, encombrée par mon sac un peu lourd et mes livres en main. Peut-être pourrais-je lui parler de mon devoir à rendre la semaine prochaine ? Vu l’heure et la sortie de l’école, il y a pas mal de monde dans les rues. Entre les étudiants, les jeunes sportifs et les familles, il y a de quoi rendre pour quelques heures le centre ville très actif. J’évite les gens, du mieux que je peux, les yeux un peu baisés. Je ne suis pas du genre à me faire remarquer ou à en imposer comme on dit. Je serais plutôt celle qu’on oublie … Finalement, j’arrive devant l’imposant chalet.

Je m’arrête un moment pour observer le bâtiment que je connais par cœur. Je lui ai toujours trouvé un charme phénoménal. J’aime beaucoup cette maison typique de la région. J’ai un vague sourire en me disant que j’en ai passé des heures ici. Lentement, sans rien faire tomber je sors mon trousseau de clés de mon sac et sélectionne celle du chalet. La voiture est dans l’allée alors je sais qu’il est là. J’ouvre la porte, mes classeurs en équilibres sur mon bras et j’entre après avoir appuyé sur la sonnette pour me signaler. Je ne voudrais pas qu’il me fasse un infarctus de peur… J’utilise mon pieds pour fermer la porte et jette un regard au décor immuable de l’entrée. J’attends la permission d‘entrer complètement bien sagement.


« Grand-père, c’est moi Zoe… Tu es là ? J’ai pensé que tu serais content si on prenait le thé à deux… Si tu as le temps. »Je l’appelle lentement, me demandant où il se cache.


Dernière édition par Zoe Salsberg le Sam 27 Aoû - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite visite [Pv Edward Coldman]   Sam 27 Aoû - 18:32

    Edward n'entendit pas la sonnette de l'entrée. Il n'était pas chez lui. Ou plutôt, il était à une autre époque.
    Chaque jours depuis le décès d'Eliza, Edward s'enfonçait dans le large canapé du salon et ouvrait un album photo. Il y en avait beaucoup sur leurs enfants, apprenant à marcher, à faire du vélo, apprendre à patiner. Il y en avait aussi sur les enfants de leurs enfants, eux aussi en train d'apprendre à marcher ou à patiner. Il y avait celles des réunions de famille. Ils étaient tous réunis. Edward appréciait ces moments-là. Il avait conscience que, malgré un amour certain, de nombreuses tensions régnaient au sein de sa famille. Mais lorsqu'ils étaient tous réunis, il avait l'impression que les désaccords étaient oubliés. Et on pouvait ainsi recouvrir de nombreuses pages avec des sourires. Edward avait toujours les larmes aux yeux en feuilletant ces albums. Des larmes de bonheur. Mais depuis que Eliza était partie, depuis qu'elle ne pouvait plus le taquiner, les larmes roulaient sur ses joues, dans son cou, s'écrasaient sur ses mains marquées par les rides et des tâches de vieillesse. Jamais plus Elizabeth ne pourrait assister à ce spectacle.
    Il y avait les photos de compétitions aussi. Erik avec sa première médaille de fond, Dana remportant son premier tournoi de curling, Rachel sur sa première planche, Nicholas sur le podium aux Jeux Olympiques et bien sûr Thomas dans sa tenue de hockeyeur. Il y avait même quelques photos de Nicole sur ses patins. Bien que certains membres de sa famille n’apparaissent pas, ou que très rarement dans ces pages-là, Edward adorait revoir encore et encore cet album. Il ne pouvait s'empêcher d'éprouver un incroyable sentiment de fierté en songeant à tous ces petits champions qu'il avait engendrés. Ce n'était pas par appât du gain, oh non ! mais il savait ce que cela faisait quand on gagnait une médaille ou une coupe. Un sentiment d'euphorie, de plénitude qu'on retrouve rarement en d'autres circonstances. Et que sa famille puisse partager ce sentiment lui donnait l'impression qu'elle était plus soudée.
    Mais ce jour-là, le vieux Coldman n'avait pas choisi un album familial. Quand Zoe remontait l'allée qui menait à l'entrée du chalet, il était emprunt à la nostalgie. Car il détaillait alors des photos de jeunesse. Des images officielles de sa première équipe de hockey, bras-dessus bras-dessous avec Burt Davidson, et l'ombre de Charly Thompson. Des photographies plus intimes de soirées partagées avec Burt et d'autres amis. Puis il y avait Elizabeth. Toujours là, souriante, les yeux brillants. Edward s'était figé devant ces clichés qui lui semblaient d'un autre temps. Pourtant il avait l'habitude de feuillet ces albums - au moins une fois par an un enfant ou un petit-enfant allait fouiner dans les souvenirs familiaux - mais d'habitude, Eliza était à ses côtés, et ils riaient ensemble en se rappelant leurs souvenirs. Ce jour-là, c'était la première fois que Edward ouvrait cet album seul, en silence. En observant ce visage tant aimé, si jeune sur ces photos, il se rendait soudainement compte du temps qui avait passé. Certes ce n'était pas rare qu'Edward plaisante sur son âge avancé - chaque mariage, chaque naissance au sein de la famille avait apporté son "coup de vieux" - mais devant cette Elizabeth d'une vingtaine d'année, il avait tout à coup l'impression d'être usé. Eliza avait toujours été là pour lui, lui apportant soutien et amour, le protégeant des années qui passaient. Mais sans elle, il se retrouvait totalement démuni. Il aurait voulu retourner dans le passé, revenir à cette époque où ils n'étaient encore qu'au début du chemin, avec l'avenir devant eux.

    La voix de Zoe le rappela brutalement au présent. Essuyant d'un geste rapide et quelque peu maladroit son visage humide, il se redressa. Il tenta de se recomposer un visage aimable, mais il avait la certitude que son sourire devait ressembler plus à une grimace. D'un pas plus lent que d'habitude il se rendit dans l'entrée tout en répondant à sa petite-fille :

    " Je suis là ! "
    Il apparut soudain dans l'entrée et ouvrit ses bras pour accueillir chaleureusement Zoe.
    " Bien sûr que j'ai le temps. J'en aurais toujours pour toi, assura-t-il avec un sourire plus sincère. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite visite [Pv Edward Coldman]   Mar 20 Sep - 13:26

Le silence règne dans la maison, alors que je dépose mes affaires sur la table d’entrée et souffle un peu. Mes yeux parcourent rapidement le hall d’entrée, que je connais presque par cœur. Combien d’heures ai-je passé dans le chalet de mes grands-parents adoptifs ? Beaucoup trop pour les compter. Les Coldman sont une immense famille, qui se réuni assez souvent. Aussi la maison était-elle assez animée quand j’étais petite et que je venais avec mes parents à des fêtes familiales. Je connais assez bien le domaine, pour avoir été celle qui se cachait dés qu’elle le pouvait. Les Coldman sont certes devenus ma famille suite à mon adoption, mais au départ leur intérêt et curiosité pour la petite fille que j’étais me mettait très mal à l’aise. Moi qui aimait, et aime toujours passer inaperçue et ne pas être remarquée…. L’adaptation a pris un certain temps. D’un autre côté cela m’a permis de découvrir la maison et ses petits coins secrets où personne ne me trouvait… Hormis Dana, ma mère quand elle me cherchait et Thomas mon cousin et meilleur ami. Si je me suis intégrée au clan Coldman et me sens comme un membre de la famille à part entière aujourd’hui, je garde cette habitude d’être très discrète. Néanmoins, quand je viens ici je me sn eschez moi autant que chez mes parents. Peut-être parce que j’ai passé un temps incalculable dans cette maison avec mes grands-parents. Ou parce que ma mère venait souvent, ce qui est toujours le cas, et me prenait systématiquement avec elle.

Et en 14 ans, le décor de la maison n’a guère changé.

Le silence s’éternise malgré le bruit que je fais pour signaler ma présence à mon grand-père. Je le trouve pesant et lourd tout à coup, voire empoisonnant. Puisqu’il semble occupé au point de ne pas entendre la porte claquer quand je la referme du pied, je l’interpelle. Je me demande où il se cache en ce moment. Sa voiture est dans l’allée… Alors à moins qu’il n’ait décidé de se promener à pieds pour s’aérer, il doit être au chalet. Ma voix résonne, douce et relativement basse, dans la maison. Je me débarrasse rapidement de mon manteau, mes cours toujours en équilibre précaire sur le meuble et je les rattrape avant qu’ils ne tombent dans un fracas assourdissant et un désordre certain sur le sol. C’est le moment que choisit Grand-père pour se montrer, sortant du salon le pas lent et le visage un peu triste. Je me tourne vers lui et fais une légère grimace d’excuse face au désordre que j’ai mis en arrivant. Je reprends mon sac et mes classeurs, toujours aussi lourd, et me tourne vers lui. Je cherche du regard où déposer mes affaires et opte pour le porte manteau muni d’un coffre en bois. J’y abandonne le tout avant d’aller serrer Grand-p ère dans mes bras. Il semble si triste… Et je sais ce que ça fait de perdre ceux qu’on aime, peut-être mieux que personne dans la famille.


« Désolée pour l’entrée bruyante ! Comment vas-tu Grand-père ? » Je questionne en le relâchant. « J’ai ma soirée de libre, maman et papa sortent au restaurant, si tu veux je peux même souper avec toi ! Donc s’il y a quelque chose que tu as envie de manger, dis-le moi. »

Je ne suis pas dupe qu’il doit moins manger qu’avant depuis qu’il est veuf. Mais je ne mens nullement. Mes parents sont de sortis avec des amis, c’est pour cela que maman n’a pas su passer comme à son habitude. Quant à thomas et John, ils sont occupés par leur entrainement respectif alors … Et puis je préfère souper avec Grand-p ère que seule à la maison. Et je n’ai pas honte de m’imposer un peu, je sais qu’il ne me refusera pas ce plaisir. Je l’attire dans le salon et avise les albums photos de la famille, ce qui m’explique son air triste.

« Ce sont les albums de la famille ? Dis tu as des photos de quand Thomas a appris à patiner ? Il refuse de m’expliquer comment il a appris … »Je demande curieuse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite visite [Pv Edward Coldman]   Sam 17 Déc - 20:24

Edward serra un peu plus longtemps que d'habitude sa petite-fille contre lui. Ça faisait du bien de sentir de la chaleur. Depuis que Elizabeth était partie, la maison lui paraissait incroyablement vide et froide. Il se rendait bien compte des efforts de ses enfants et de ses petits-enfants qui tentaient de lui éviter la solitude en venant le voir régulièrement, mais rien ne remplacerait jamais l'étreinte chaleureuse de Eliza...
" Je mangerai tout ce que tu me feras, répondit-il à Zoe avec réel sourire. "
Il se laissa entraîner jusqu'au salon et rit un instant à la demande de sa petite-fille.
" Mais voyons, ma belle, Thomas a toujours eu un talent inné pour le patinage. Il n'a jamais eu à apprendre ! "
Mieux valait passer sous silence les affreuses gamelles que le petit Thomas avait subites durant son apprentissage. C'était une belle époque, se souvint Edward. Thomas et Tadd s'entendaient à merveille, et Edward adorait passer des après-midis entières avec Erik et les jumeaux sur la patinoire. Aujourd'hui, ça lui paraissait un peu trop loin à son goût. Il avait envie d'avoir à nouveau des enfants courir dans le chalet, il avait envie de leur apprendre à patiner, il avait envie de leur raconter des matchs dont ils n'auraient encore jamais entendu parler. Il essayait bien d'aborder le sujet avec Thomas depuis qu'il sortait avec Tamara, mais cette dernière paraissait peu pressée de fonder une famille. Il les taquinait bien, mais depuis qu'Elizabeth n'était plus là, Edward sentait ce désir de voir une nouvelle génération Coldman croître de plus en plus. La perte de sa femme lui avait fait prendre douloureusement conscience que son temps était réellement compté à présent. Et même si ses enfants et ses petits-enfants lui avaient donné déjà plus de bonheur qu'un homme aurait pu en demander, il souhaitait qu'un nouveau ou une nouvelle Coldman voit le jour avant qu'il ne rejoigne Eliza.
Essayant vainement de chasser ces pensées qui le menaient toujours à la même conclusion, il reprit sa place sur le canapé, invitant sa petite-fille à le rejoindre. Puis il prit l'album qu'il feuilletait.

" Regarde, c'est ta grand-mère et moi, quand on avait ton âge. "
Il lui montra une photo où ils étaient tous les deux en train de s'embrasser, un verre à la main. Dans le fond, on pouvait apercevoir Burt et Charly bras-dessus-bras-dessous.
" On venait de gagner un match. Le premier auquel avait assisté Eliza. On est tous rentré chez moi pour fêter ça. "
Il s'interrompit un instant dans la contemplation de l'image. C'était réellement une autre époque...
" Tu sais, ta grand-mère habitait l'appartement en-dessous du mien, dit-il en prenant une voix étrange, comme celle d'un conteur, commençant à raconter une anecdote que tous les Coldman devaient avoir entendu des dizaines de fois. Et à chaque fois que je ramenais les gars chez moi, elle venait frapper à ma porte pour me demander, en colère, de faire moins de bruit. Et un soir, Charly avait un peu trop bu, il est venu voir ce qu'il se passait. Quand il a vu Eliza, il a essayé de l'embrasser. Et bien, je peux te dire qu'il se souvient encore de la gifle monumentale qu'il a reçue ! affirma-t-il en laissant échapper un petit rire. "
Edward pouvait encore la voir parfois habillée, parfois les bras croisés sur sa robe-de-chambre d'un rose défraichi, les sourcils froncés en train de le toiser du regard. Qui eut cru à ce moment-là qu'ils se marieraient ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite visite [Pv Edward Coldman]   Sam 24 Déc - 22:08

Grand-père me serre plus longtemps que d’habitude, je trouve. Mais je ne me dégage pas, je lui rends son étreinte avec douceur et tendresse. Je sais qu’il va mal depuis la mort de Grand-mère. Je le comprends peut-être mieux que les autres. Même si les souvenirs sont vagues parce que j’étais une fillette de 3 ans quand mes parents biologiques sont décédés. Pourtant j’ai encore de la peine quand je repense à cette période de ma vie. Les bons souvenirs de mes 3 premières années de vie sont rares et très flous, mais j’ai une photographie qui m’aide à ne pas trop oublier ma première famille. Aujourd’hui je suis une Coldman à part entière et me considère vraiment de la famille. Et je sais que pour mes parents, Dana et Mark, je suis leur fille et pour Grand-père sa petite fille chérie comme les autres. Finalement, il me libère et je recule de 2 pas. Avec mon sourire tendre et discret habituelle, je lui propose de souper avec lui et lui demande ce qu’il désire manger. Sa réponse me fait plisser du nez et faire une petite moue.

« D’accord ! Alors on va regarder ce que tu as et on verra ce qu’on peut faire avec ça ! » Je réponds gentiment.

J’enchaine avec une question sur Thomas et le patinage. Mon cousin n’a jamais voulu m’expliquer comment il avait appris à patiner. Comme tous les Coldman, il a appris très jeune comparé à moi. J’entraine grand-père au salon et jette un regard intéressé aux albums photos. J’adore les feuilleter, j’ai passé du temps à les admirer et analyser. Il y a là une foule de souvenirs qui ne me concernent pas et qui m’aident à mieux connaitre ma famille. Il y a aussi des photographies de moi, certaines sur des patins d’autres lors des fêtes de famille. Je m’installe à côté de lui sur le divan et prends un des albums posés sur la table. Je l’observe. Il y a des têtes qui ne me disent rien. Je tourne le regard vers Grand-père qui est perdu dans ses pensées et qui ne parle pas, l’air absent. Finalement, il reprend un autre album et le feuillette rapidement avant de s’arrêter sur une page en particulier. Il l’admire avant de me la montrer. J’observe le couple sur la vieille photographie représentant un jeune homme et une jeune femme d’uen vingtaine d’année. Ils se connaissaient depuis si longtemps et se sont toujours aimés dans ma tête. Je me demande si entre John et moi les choses dureront aussi longtemps. Si on s’aimera et vivra toute notre vie ensemble. J’aimerais beaucoup en tout cas.


« Oh Thomas te ressembles vraiment ! Et Grand-mère était très belle. » Je commente en observant attentivement la photo. « Et derrière ce sont tes 2 amis ? »

Je reporte le regard sur Grand-père, qui commence à me raconter l’histoire. J’écarquille des yeux, et écoute le récit avec attention. Je croise les jambes et appuie mon coude dessus avant de déposer mon menton sur ma paume. Il m’explique où habitait Grand-mère et comment ils s’abordaient au début. Je croyais qu’ils avaient eu un coup de foudre et une relation dés le départ positive, comme mon petit ami et moi. Je l’écoute sans le lâcher des yeux. J’aime bien toutes ses histoires de famille. J’ai un petit sourire sur les lèvres et je reporte mon regard sur les photos qui datent de bien avant la naissance de ma mère.

«Non, moi je croyais que vous vous étiez toujours aimé comme John et moi ! Je ne savais pas qu’au début elle venait râler chez toi ! »Je m’exclame avec étonnement. Je n’avais pas encore entendu cette partie-là de l’histoire. Je retiens difficilement un rire quand il me raconte que Grand-mère a giflé une fois Charly. « J’imagine, elle avait un fort caractères… Dis-moi grand-père, comment as-tu fait pour la séduire ? Si tu veux bien me raconter. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite visite [Pv Edward Coldman]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite visite [Pv Edward Coldman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite visite de Dinant avec Denis
» Petite visite chez Mickey...
» Petite visite à la cascade de Coo
» Petite visite du matin !
» Petite visite de Colmar et Lapoutroie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Furthertown's saga :: Old topics-
Sauter vers: