Partagez | 
 

 We've got nothing to prove → Tabitha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: We've got nothing to prove → Tabitha   Ven 17 Fév - 12:26

Lauryn & Tabitha

CRÉDIT - CSS


Ce fameux creux qui vous prend dès midi ! Parfois il me semblait être réglée comme une horloge. Je travaillais toute la matinée, et puis vers midi paf ! l'appétit arrivait comme si vous n'aviez rien mangé depuis des jours. Levant les yeux vers l'horloge, je m'aperçus que rien n'était plus inspirant que de regarder la trotteuse rouge avancer sur le fond noir de l'horloge. Je soupirai, puis, au bout d'une minute, redescendis les yeux sur mon écran. Difficile d'écrire une ébauche d'article quand on est pas du tout inspiré ... Cela m'arrivait rarement mais malheureusement je n'y échappais pas. La non-inspiration. Le vide. Le néant total. Je me demandai si il existait un mot pour ça ..

Après deux minutes passées à essayer de trouver un mot existant pour l'état dans lequel j''étais, je me résolu à sortir manger un morceau pour me changer les idées. Qui sait, l'inspiration reviendrait peut-être après ? Je mis mon ordinateur en veille, repoussai ma chaise et me dirigeai vers mon placard pour enfiler un manteau chaud et mes bottes préférées. La flemme de cuisiner quelque chose, aujourd'hui j'irais en centre ville m'acheter un sandwich ou une salade. En tout cas, quoi que ce soit mais pourvu que ce soit à manger dans un endroit chaud ! J'attrapai ma clé, et me souvenant avoir glissé de la monnaie dans ma veste hier soir, sortit de ma chambre et fermai le tout à clé.

Le centre étant à quelques minutes à peine de ma résidence, je décidai d'y aller à pieds. De toute façon, rien de tel que de marcher... quand il fait froid ... avec de la neige ... Je grimaçai au bout de quelques minutes à patauger dans la neige. Mais serrant les dents, je continuai à avancer et je fus dans le « coeur de la ville » quelques minutes plus tard. Connaissant les bonnes adresses et ayant quelques petites habitudes, je me dirigeais vers une brasserie où je venais de temps en temps, comme aujourd’hui, quand j’avais la flemme de faire à manger en quelque sorte. Je m'appuyai sur la porte pour l'ouvrir, ce qui fis retentir le petit bruit annonciateur d'une entrée. Saluant à un serveur qui passait par là, j'en profitais pour dire bonjour à un autre que je connaissais bien. Et pour cause, je venais là assez souvent !

M'installant sur une petite table entre deux autres occupées, l'une par un couple et l'autre par une femme blonde, je posai mon sac près de la chaise et commandai directement une pizza. Au début je voulais prendre quelque chose de plus simple, mais après tout pendant qu'on est là ... Je patientai plusieurs minutes en regardant autour de moi. Le couple avait l'air d'être seul au monde, et je détournai le regard, gênée de vouloir pénétrer dans leur petite bulle. La jeune femme à côté de moi était seule, mais peut-être qu'elle attendait quelqu'un. Je ne voulais pas trop la détailler, j'aperçus juste qu'elle avait un visage mince, des cheveux longs et blonds. En somme elle était plutôt belle !

L'arrivée du serveur me tira de mes réflexions. Je mangeais tranquillement en tapant du pieds au rythme de la musique de fond qui passait dans la salle. Une fois finie, je me levai, attrapai mon sac et remis la bandoulière sur l'épaule, puis me dirigeai vers la caisse. Je fouillai rapidement dans mes poches pour trouver la monnaie que j'y avais glissé hier, mais les trouvai vide ... Etonnée, je vérifiai, mais je ne trouvai rien. Je réussi à dégotter trois euros dans mon sac, mais il me manquait toujours de quoi payer le reste ...

Un peu gênée mais toujours étonnée de m'être faite piégée par ma propre mémoire. Je m'approchai doucement de la jeune femme blonde, qui était juste derrière moi à cet instant.

LaurynExcuse-moi, vous n'auriez pas un dollar ? Je vous les rendrai bien sûr, mais je croyais avoir pris de la monnaie, et en fait ...

Je m'interrompis, gênée. Je n'avais jamais de problème pour aller vers les gens, pour leur parler, mais je n'aimais pas demander de l'argent comme ça ..


Dernière édition par Lauryn Maxwell le Mer 14 Mar - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tabitha James



Messages : 34
Points de RP : 6
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 31
Localisation : Furthertown

MessageSujet: Re: We've got nothing to prove → Tabitha   Mer 29 Fév - 17:23

    Son installation avançait tranquillement, et elle en était plutôt satisfaite. Sa chambre, le bureau, le salon, étaient déjà opérationnels. Elle aimait assez l'allure de son nouvel appartement, et ne regrettait pas d'avoir jeté une bonne partie des bibelots qui encombraient son ancien logement, pour se concentrer sur une décoration plus minimaliste et épurée. L'ensemble respirait l'ordre et le calme, et déjà, la veille, elle avait passé sa soirée dans son grand canapé, un chocolat chaud et un bon bouquin pour l'accompagner, alors que la cheminée crépitait doucement.
    Le seul véritable chantier qu'il lui restait encore, c'était la cuisine. Quand elle s'était installée, il y avait maintenant une dizaine de jours, la pièce était encore en travaux ; à la visite de l'appartement, l'ancienne cuisine, laquée noire, ne lui avait pas plu. Elle tranchait trop avec le reste de l'appartement, et son ambiance de chalet de montagne. Elle avait donc fait entreprendre des travaux pour tout casser, et refaire dans un style conforme au reste du logement. Les travaux auraient dû être terminés à son arrivée, mais l'artisan avait pris un peu de retard. Ce n'était pas dramatique en soi, Tabitha ne se faisait que rarement la cuisine depuis que Cooper était mort. La plupart du temps, elle se contentait de manger à l'extérieur, ou de se faire livrer quelque chose.
    Du coup, les cartons s'entassaient, et n'eut été le coin évier qu'elle s'était déblayé pour faire un minimum de vaisselle, la cuisine restait inutilisable.


    Ce matin, elle avait terminé d'installer des rideaux en voile irisé un peu partout aux fenêtres. L'ensemble apportait de la couleur à l'appartement, elle aimait bien. Cet après-midi, elle s'attaquerait finalement aux cartons de la cuisine. La perspective de toute cette vaisselle à relaver et à ranger l'effrayait un peu, à vrai dire. Mais enfin ... quand ce serait fait, elle serait enfin chez elle, et le jeu en valait la chandelle.
    En attendant, elle était descendue, comme à son habitude depuis quelques jours, dans une petite brasserie proche de chez elle, histoire de faire une pause dans sa journée, de sortir un peu, et de croiser du monde. N'eut été quelques commerçants, dont une vendeuse un brin envahissante, elle n'avait encore fait la connaissance de personne à Furthertown. Elle ne l'avait d'ailleurs par forcément cherché, à vrai dire. Elle avait besoin de temps seule, avec elle-même, et de faire le point sur ce qu'elle attendait de sa nouvelle vie.


    Assise au comptoir, elle attendait sa salade tout en consultant le journal local. Il n'y avait pas grand monde dans la petite boutique, si ce n'est un couple assis un peu plus loin. Tabitha les avait aperçu à son arrivée, et depuis elle évitait soigneusement de regarder dans leur direction, cela lui rappelait trop de souvenirs de déjeuner avec Cooper, sur le pouce, avant leur reprise du travail.
    Une blondinette vint finalement s'asseoir à côté d'elle, alors même que la serveuse lui amenait la salade. Tabitha mangeait silencieusement, pas particulièrement désireuse de lancer la conversation, quand ce fut finalement la blonde qui l’interpella, pour lui demander un dollar. Elle n'avait guère l'habitude de cela, mais opina néanmoins silencieusement. La petite, qu'elle avait détaillée, dégageait quelque chose d'honnête, et chacun pouvait être maladroit.
    Il n'y a pas de soucis, oui, bien sûr. Prenez, dit-elle en lui tendant le billet. Et laissez tomber le remboursement. Furthertown a beau avoir l'air de ne pas être une grande ville, ne perdez pas votre temps à tenter de me recroiser pour ça ! Elle lui sourit gentiment ; même si elle avait été surprise d'avoir été abordée pour de l'argent, la jeune fille ne face d'elle n'en semblait pas moins charmante.

_________________

©permanentjoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We've got nothing to prove → Tabitha   Mer 14 Mar - 22:43

Lauryn & Tabitha

CRÉDIT - CSS


Je n'aimais pas devenir dépendante de quelqu'un, de quelque chose, ou montrer mes faiblesses, montrer que j'avais besoin des autres. C'était assez étrange comme réaction peut-être, mais j'étais comme ça et je ne pouvais pas y changer. En plus j'étais déjà comme ça depuis toute petite. Quand j'avais mal quelque part, je n'osais pas le dire à ma mère car je pensais que le dire reviendrait à me plaindre et que c'était mal élevé. De plus, j'avais l'impression de m'exposer ainsi, en montrant que j'avais une faiblesse. Quand on y pensait, c'était vraiment bizarrement pensé. Mais j'étais faite ainsi.

C'était à la limite de cette situation que je me trouvais. Oh certes, c'était ridicule en sois, pour un dollar. Mais c'était à la limite. Gênée, j'attendais la réponse de la jeune femme. Mais, gentiment, elle releva la tête moi et me sourit avant de farfouiller dans son sac à la recherche de l'argent. Lui souriant avec gratitude et soulagement, j'attrapai doucement le billet dans la main de la jeune femme. Alors qu'elle répondait à ma demande, je me tournai à moitié pour poser le billet sur le comptoir, devant la serveuse qui attendait impatiemment - sans le cacher - que je paye l'addition. Lui adressant un sourire forcé, qui se transforma en un ironique quand elle leva les yeux aux ciel avant de prendre l'argent d'un air affligé. J'écoutais toujours la jeune femme qui me parlait. Remboursement ? Je payais toujours mes dettes ... Mais je ne voulais pas insister davantage sur cet aspect car j'avais l'impression que si je le faisais, elle le prendrait peut-être mal. Toutefois, je ne voulais pas donner l'impression de voler donc je lui répondit avec un sourire malicieux

Lauryn • Mais ne vous inquiétez pas j'ai bonne mémoire. Si je vous recroise un jour je m'en souviendrai et je vous rembourserai, ne serait-ce que pour un dollar !

terminai-je sur un ton léger. Je la détaillai rapidement, le plus discrètement possible. Elle paraissait un petit peu plus âgée que moi. Cependant elle n'avait rien perdu de son charme, elle était même plutôt belle. Des cheveux blonds encadraient un visage calme et souriant. Je réhaussais mon sourire. Elle avait l'air sympathique et j'étais contente d'être tombée sur elle plutôt que sur quelqu'un de pas aimable qui m'aurait renvoyée promener en lui demandant seulement un dollar.
Revenir en haut Aller en bas
Tabitha James



Messages : 34
Points de RP : 6
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 31
Localisation : Furthertown

MessageSujet: Re: We've got nothing to prove → Tabitha   Jeu 17 Mai - 20:07

    La serveuse, prête à encaisser la jeune fille à côté de Tabitha, semblait s'impatienter. Tabitha jeta un oeil autour d'elle, scrutant la salle : il n'y avait personne. Difficile de comprendre ce qui semblait la stresser à ce point ... Elle ne s'était pas attendue à ce que les gens dans une petite ville de ce genre puissent être autre chose que cool, ou sereins. Et puis bon, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat, il manquait un dollar, c'était quand même peu de choses ... Mais enfin, ici, comme ailleurs, les problèmes étaient sans doute les mêmes. Peut-être que l'isolement de l'Alaska ne suffisait pas à protéger les gens des turpitudes de la vie courante.
    Tabitha avait d'ailleurs presque failli intervenir en la voyant lever les yeux au ciel ... c'était quand même tout sauf commerçant, ce genre d'attitude. Pas la meilleure des manières pour donner envie à quelqu'un de revenir une prochaine fois. Cela dit ... elle n'avait pas non plus envie de créer d'esclandre, hein ! Si la jeune femme à côté d'elle laissait faire, ce n'était pas à elle d'intervenir.


    Eh bien ... c'est comme vous voulez ! Après tout, si la jeune femme voulait absolument la rembourser, pourquoi pas. Tabitha était peut-être trop jeune pour parler des plus jeunes qu'elles en déplorant une mauvaise éducation, mais elle n'en appréciait pas moins une jeune fille charmante comme elle.
    Elle lui tendit la main, un sourire sur les lèvre :
    Je m'appelle Tabitha James. Enchantée. Elle n'avait pas forcément pour but premier de se faire de nouveaux amis, mais devait-elle pour autant être une ermite ? La vie lui serait rapidement pesante, si elle n'adressait jamais la parole à personne ... Et puis, ici, personne ne connaissait son histoire, personne n'irait la plaindre. La pitié ... elle n'en voulait pas. Elle pouvait supporter seule sa souffrance, sans que les gens autour n'en parlent. Je suis une nouvelle arrivante ici. J'ai emménagé il y a une semaine. Vous êtes une étudiante, ou une native de la ville ? Elle espérait ne pas se montrer trop indiscrète, mais c'était une façon de lancer la conversation. Et, il est vrai, elle avait lu que Furthertown était une ville étudiante. Alors, si ça se trouve, la jeune femme ne connaissait pas plus la station qu'elle ...

_________________

©permanentjoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We've got nothing to prove → Tabitha   

Revenir en haut Aller en bas
 
We've got nothing to prove → Tabitha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tabitha King (et Michael McDowell) Calliope, la voix des flammes
» [Tabitha King et Michael McDowell] Calliope, la voix des flammes
» Tabitha KING - Traquée
» [King, Tabitha & McDowell, Michael] Calliope, la voix des flammes
» FORBIDDEN de Tabitha Suzuma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Furthertown's saga :: Bienvenue à Furthertown :: 
Centre ville
 :: Bars & cafés
-
Sauter vers: